Le sexe fiable.

La vérité retrouvée !

   Qui n’ a jamais entendu l’expression : « le sexe faible » pour désigner la gente féminine ? Cette métaphore désastreuse est en fait l’oeuvre d’un typographe qui commit une erreur de composition. Une simple coquille me direz-vous ? Enlevez la lettre « q » à coquille et vous verrez que cette bévue ne pouvait être que la signature d’un représentant du genre masculin. Ce typographe en inversant seulement deux lettres, imprima sur ses tablettes « le sexe faible » au lieu d’imprimer  » le sexe fiable ». Et depuis la version apocryphe de ce typographe est restée. Il serait temps de réparer cette fâcheuse anagramme sachant qu’aujourd’hui le sexe « fort » semble de plus en plus faible et de moins en moins fiable !

   Maître Titou, acrobate du verbe, jongleur de mots, équilibriste du langage « manie à la perfection l’art du bafouillage et de l’inversion syllabique, ainsi que les gags verbaux et le sens de l’absurde. On retrouve chez cet artiste une pointe de Raymond Devos. »
F. Croze

le sexe fiable

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>